Built with Indexhibit


des FAITS FICTIONS


Journée d’étude et de lecture sous la direction de Guillaume Adjutor Provost et Christophe Barbeau. Les textes sélectionnés seront lus collectivement, ainsi aucune préparation n’est nécessaire. La rencontre étant limitée à 10 participants.es, merci de confirmer votre présence auprès de Carol-Ann Belzil-Normand : com@chambreblanche.qc.ca
[journée d’étude 14/04/2016 13h - 17h @ Centre de documentation de LA CHAMBRE BLANCHE
185, rue Christophe Colomb E, Québec, QC, G1K 3S6 (418) 529-2715 , Québec]

Jean-Marc Poinsot (1999). Quand l’œuvre à lieu. L’art exposé et ses récits autorisés. Villeurbanne et Genève : Institut d’art contemporain, MAMCO, Art Édition, p. 135-138, 252-253. Magali Nachtergael (2015, janvier). Storytelling curatorial ou l’art de bien raconter son exposition. L’art même, (64), p. 16- 17. Pamela Meredith (2008). Poetry, pattern and participation. Dans Derek Sullivan (2008). We may be standing on the shoulder of giants but some of us are looking at the stars. Lethbridge : Southern Alberta Art Gallery. Nathalie Desmet (2011, été). Valorisations institutionnelles et nouvelles pratiques curatoriales. Esse, (72), p. 33-38. Céline Condorelli, Gavin Wade et James Langdon (2015, automne). You display, I display, we display. Cura, (20), p. 70-83. Marie-Josée Jean (2012, avril). Histoires de l’art : les tentations des artistes. Dans Histoires de l’art, (35). Montréal: Vox, centre de l’image contemporaine. Samuel Korn et al. (dir.) (2012). Exhibiting as a reconfiguration. Dans Displayer 04. Karlsruhe : HfG Karlsruhe, p. 1-2. Reesa Greenberg (2009, automne). Remembering exhibitions : From point to line to web. Tate Papers. Eduardo Ralickas (2012). Énoncé du commissaire, Genre : récit historique, avec notes*. Kazimir Malevich (1986, septembre). A letter from Kazimir Malevich, Art in America, p. 9. Cité dans Marie-Josée Jean (dir.) (2012, mars). Retro-avant-garde, (34). Montréal : Vox, centre de l’image contemporaine. Michèle Thériault (1990). Irene F. Whittome, Musée des Traces. Toronto : Art Gallery of Ontario. Marie Fraser (2005). Raconte-moi... ou les paradoxes du récit. Dans Marie Fraser (dir.) (2005). Raconte-moi, Tell me. Québec / Luxembourg : Musée national des Beaux- Arts du Québec / Casino Luxembourg, p. 10-13. Hans Ulrich Obrist (2014). Hans Ulrich Obrist in conversation with Raqs Media Collective. Dans Coll. (2014). Raqs Media Collective: Casebook. Toronto : Art Gallery of York University, p. 133-141. Estelle Pagès (2006). L’artiste commentant son œuvre ou l’artiste donnant « raison » de son œuvre... Dans Coll. (2006) L’art peut-il se passer de commentaire(s) ? Vitry-sur-Seine : Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, p. 33-36. Mark Godfrey (2008). Simon Starling’s Regenerated Sculpture. Toronto : The Power Plant.

***